festival ciné rencontre

festival ciné rencontre

  1. Appels à projets

  2. Prades

-

Presentation

Passionnante. Dépaysante. Surprenante et émouvante. La 59e édition des Ciné-Rencontres de Prades, qui s’est tenue du 15 au 22 juillet dernier, fut tout cela à la fois. Fidèle aux précédentes. Donnant-là matière à autant de belles histoires d’amour avec le 7e art.

Ce fut la réalisatrice belge Marion Hänsel qui ouvrit le bal de cette formidable « huitaine ». Elle illumina le festival de sa présence. Séduisant littéralement le jury jeune. Lequel décerna à son film, Between the Devil and the Deep blue Sea, son traditionnel coup de coeur.

Les informations à retenir

  • Prades
    France

  • du 15/07/2019
    au 23/07/2019

Presentation complète


Invité à présenter la large rétrospective consacrée à Marion Hänsel, Louis Héliot, Conseiller cinéma Centre Wallonie-Bruxelles à Paris, évoque à son propos « une oeuvre singulière pleine d’audace et de courage ».
Autre temps fort de cette 59e édition : la venue du cinéaste Laurent Cantet. Récompensé par une Palme d’or à Cannes en 2008 avec son film Entre les murs, Cantet n’a jusqu’à présent réalisé « que » huit longs-métrages. Mais selon Michel Ciment, critique et directeur de la revue Positif, il a su « s’imposer comme un des cinéastes des plus importants et des plus cohérents de sa génération (…), celle qui a donné un nouveau souffle au cinéma français et s’est imposé sur la scène internationale ».
Aux côtés de Marion Hänsel et de Laurent Cantet, le public du Lido a également pu rencontrer le jeune réalisateur catalan Lucas Morales auteur du film Je grandirai demain. Mais aussi Guillaume Brac et ses Contes de Juillet. Ou encore Francis Fourcou, dont le film Serge Pey La boîte aux lettres du cimetière, permit notamment d’initier un débat sur le devoir de mémoire et la guerre civile espagnole. Autre échange, tout aussi enrichissant, celui consacré aux alchimistes de l’image que sont les chefs opérateurs et dont Pierre Million est l’un des plus illustres représentants.

Soucieuses de s’ouvrir à de nouveaux publics et de découvrir de nouveaux lieux, les Ciné-Rencontres ont en outre investi, pour deux soirées, la magnifique salle de cinéma du Casino de Vernet-les-Bains. L’une d’entre elles fut notamment consacrée à un étonnant Voyage en Pyrénées-Méditerranée sous la forme de ciné-concert proposé par Franck Loiret, le directeur délégué de la Cinémathèque de Toulouse.

Pas de Ciné-rencontres, enfin, sans cette large fenêtre ouverte sur les courts-métrages. 16 d’entre-eux concouraient pour le 10e prix  du public Bernard Jubard.L’édition 2018 en a couronné deux, arrivés ex-aequo au terme du vote. Il s’agit de Jour de pluie, un comédie dramatique d’Antoine Barillot et Negative Space, un film d’animation de Max Porter et Ru Kuwahata.

Cette édition à peine achevée voilà que se profile déjà celle du soixantième anniversaire. Les dates ont d’ores et déjà été arrêtées. Elle se tiendra du 15 au 23 juillet 2019. Avec, à la clé, une belle fête et une autre histoire d’amour en perspective…

Vous avez un projet en main ? Vous voulez montrer votre talent ? Ça tombe bien, plein de gens recherchent des nouveaux talents