41e Festival international du film documentaire

41e Festival international du film documentaire

  1. Festivals

  2. 75004 Paris

-

Presentation

Pour sa 41e édition, Cinéma du réel, rendez-vous privilégié avec ceux qui font le cinéma documentaire international d’aujourd’hui, présente le plus innovant de la production documentaire mondiale avec une sélection de films français et étrangers inédits en compétition. Conçue comme un écho, la programmation retrospective confronte le cinéma documentaire contemporain à son histoire, rend compte de la diversité des manières de faire des cinéastes et interroge le pouvoir des images. Une nouvelle section « Première fenêtre », qui offre une première diffusion aux tout premiers gestes documentaires, rend compte de l’émergence.

Les informations à retenir

  • Centre Pompidou Place Georges Pompidou
    75004 Paris

  • du 15/03/2019
    au 24/03/2019

  • Plein tarif : 6€

Presentation complète

• COMPÉTITION INTERNATIONALE
Une sélection de longs et courts internationaux en compétition

• SÉLECTION FRANÇAISE
Une sélection de documentaires, longs et courts métrages, en compétition

• KEVIN JEROME EVERSON
Kevin Jerome Everson sera à l’honneur de cette 41e édition.
L’artiste américain filme ses contemporains et la communauté afro-américaine, peu représenté dans la grande histoire des États-Unis. Au programme notamment : une plongée dans un bureau de vote à Charlottesville lors des dernières élections présidentielles américaines (Tonsler Park, 2017), la découverte du monde des courses de dragsters (Cinnamom, 2006), les confidences d’une patiente chez son médecin (Ears, Nose and Throat, 2016), un poétique jeu de piste autour d’un étrange papillon, symbole de l’état du Mississippi (Spicebush, 2005) ou une immersion au cœur du travail à la chaîne (l’installation Park Lanes, 2015).

> Kevin Jerome Everson donnera une masterclass au Centre Pompidou le dimanche 17 mars à 17h (Forum -1 / Petite Salle)

• FABRIQUER LE CINÉMA
Une variation sur le « making of » (Autoproduction de Virgil Vernier et A.K de Chris Marker…), des lettres de cinéastes issues de la légendaire émission « Cinéma Cinémas » (Cassavetes, Cavalier, Gainsbourg, Ruiz, Wenders…), des correspondances filmées et des portraits comme ceux de Laurent Achard (Un parfois deux et 251 rue Marcadet sur Vecchiali et Brisseau). “Fabriquer le cinéma” c’est aussi regarder les cinéastes au travail avec notamment Film Catastrophe de Paul Grivas qui ouvrira un focus sur Jean-Luc Godard.

> Spéciale Kramer
Robert Kramer s’est toujours interrogé sur son propre travail de création. Les Vidéolettres (1991) qu’il a échangé avec Stephen Dwoskin ainsi que des films comme Dear Doc (1990) et Maquette (1990) ou Notre nazi (1984) portent la trace de cette interrogation.

• FRONT(S) POPULAIRE(S) – QUEL POUVOIR DES IMAGES ?
9 films suivis de 9 discussions pour s’interroger sur la manière dont les images des luttes participent aux luttes : Videogram einer revolution de Harun Farocki sur la révolution roumaine, Maidan de Sergei Loznitsa sur la révolution ukrainienne, Still Recording de Ghiath Ayoub et Saeed Al Batal sur la révolution syrienne…

• FOCUS YOLANDE ZAUBERMAN
Le geste de cinéaste de Yolande Zauberman est un geste joyeux, intense, libérateur, porteur d’une dimension politique, porteur d’imagination. Entre les rétrospectives « Fabriquer le Cinéma » et « Front(s) populaire(s) », ce focus nous permet de voir et revoir 3 de ses films documentaires : apartheid en Afrique du Sud avec Classified People, portrait d’un Juif errant avec Un juif à la mer ou possibilité d’être et de désirer ensemble en Israël avec Would You Have Sex With An Arab?

• LE FESTIVAL PARLÉ
Une journée proposée au public du festival pour se poser la question « Qu’est-ce que le documentaire ? ». Le positionnement documentaire dans différentes disciplines comme la philosophie, l’architecture, le théâtre, la danse, l’art contemporain, la photographie et le cinéma sera interrogé autour de 3 tables rondes.

++ ET AUSSI
Des séances exceptionnelles, des avant-premières, des raretés et des inédits avec la série documentaire LE VILLAGE de Claire Simon ; I DIARI DI ANGELA – NOI DUE CINEASTI de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi ; MONROVIA, INDIANA de Frederick Wiseman, VARDA PAR AGNÈS d’Agnès Varda…

TARIFS

>> Plein Tarif : 6€
>> Tarif réduit : 4€ (conditions Centre Pompidou)
>> Carnet de 5 séances : 17,50 €
>> Carnet de 10 séances : 29€
>> Carnet de 20 séances : 44€ (Réservé aux étudiants de moins de 26 ans, demandeurs d’emploi et seniors de 60 ans et plus sur présentation de justificatifs)
>> Pass étudiant : 25 €

 

Ne ratez plus un seul festival en France, il y en a forcément un pour vous